Michel DUBY
Du bons sens pour PASSY
cgPage d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
Courrier du 04 mai 21
Vallée de l'Arve

PROJET

DE ROUTE FORESTIÈRE

AU COL DE VOZA

Avis favorable

du Commissaire enquêteur

 


Restons mobilisés en signant la pétition

Plus d'info

 

Juin 2020

Regards pluriels

sur une pandémie finissante

* Gilles Clément, jardinier

* Vincent Lindon, acteur

* Maxime Combes, économiste

Lire, écouter

DEBATS de SOCIETE

"une  retraite tardive  c'est un corps qui s'abîme"

article du monde / 19 décembre 2019

accéder à la page

ENVIRONNEMENT


Comparatif des niveaux de pollution  sur Annemasse et Passy d'après Air Rhône Alpes

Lire

 
13 Décembre 21
Vign_image

Ils ne manquent pas d’air! Nous si…

 
 

Le Réseau Air 74 s’exaspère du silence de la Préfecture au sujet de la mise en place des 30 mesures du Plan de Protection de l’Atmosphère. Avec les 27 autres associations et collectifs du Réseau Air, nous craignons[1]  que ce mutisme cache encore une fois l’inaction des institutions publiques face à l’enjeu sanitaire de la pollution de l’air, à l’heure même où l’Organisation Mondiale de la Santé revoit drastiquement à la baisse ses valeurs guides  (1).

 

Le Plan de Protection de l’Atmosphère numéro 2 (PPA2) a été adopté le 29 avril 2019 pour une durée de 4 ans avec une série de mesures à mettre en place pour diminuer la pollution de l’air dans la vallée de l’Arve. Depuis le début de l'année 2021, avec le Réseau Air nous demandons[2]  à la Préfecture de rendre publics les indicateurs d’avancées de ce plan à mi-parcours. Malgré nos relances, nous n’avons toujours pas reçu ces informations.

 

La 3ème mesure du PPA2 consiste à “mieux informer la population et faciliter le dialogue sur la qualité de l’air” dans un objectif de transparence et afin que la population puisse appréhender au mieux ce plan ; il en va de sa réussite. Le processus démocratique initié lors de la rédaction du PPA2 avec certaines associations ne doit pas être un prétexte des institutions publiques pour stopper la nécessaire poursuite de ce processus. Il doit par ailleurs, impérativement, inclure dans les faits l'ensemble de la population. Pourtant les services de la Préfecture restent muets.

Aucune réunion publique n’a encore eu lieu non plus, alors que le plan en prévoit au minimum une par année. Nous sommes sans cesse obligés de relancer la préfecture pour que des réunions de commissions thématiques aient lieu. Le site https://mavallee-enclair.fr/ censé servir de plateforme d’information n’est pas tenu à jour.  Ce non-respect des engagements envers la population de la vallée de l’Arve est scandaleux.

 

Les mesures du PPA2 ont été réfléchies par l’ensemble des acteurs du territoire (élus, scientifiques, associations, entreprises, services de l’État) pour que leur mise en place diminue concrètement les concentrations de polluants atmosphériques. Le bilan du premier PPA (2012-2017) montre que l’application de ce plan a permis une baisse de seulement 7% de la pollution aux particules et de seulement 1% de celle au dioxyde d’azote (2). Un bilan bien trop loin des objectifs fixés à son approbation, face au fléau de la pollution de l'air. Nous craignons un bis-repetita, alors même qu’une nouvelle étude de Santé Publique France montre que l’impact de la pollution de l’air dans la vallée de l’Arve est très élevé.  93 décès (contre 85 pour une étude précédente publiée en 2017) sont à déplorer dans la vallée de l'Arve en raison de la pollution chronique aux particules PM2,5. Soit 8,8% de la mortalité totale annuelle du territoire ! La pollution routière cause quant à elle 40 décès par an, soit respectivement 3,8% de la mortalité totale (3).

 

Pour ces associations, le silence de la Préfecture et le manque d’application des 30 mesures du PPA2 sont inadmissibles face aux conséquences sanitaires de la pollution de l’air. Certains polluants atmosphériques contribuent également à l'effet de serre et accentuent donc le dérèglement climatique.

Au vu de ce double enjeu, la gronde collective semble gagner du terrain face au silence de la Préfecture. 

 

La pollution atmosphérique est l’affaire de toutes et tous !

 

On compte sur toi pour relayer cette communication, rejoindre une des assos proche de chez toi qui se mobilise sur le sujet et dans tous les cas reste informé pour guetter la suite, nous ne pouvons plus accepter un tel silence!

 

 

 

(1)  https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2021/pollution-de-l-air-l-oms-revise-ses-seuils-de-reference-pour-les-principaux-polluants-atmospheriques

(2)  à partir de la page 151 https://www.haute-savoie.gouv.fr/content/download/29766/177499/file/PPA2+VA+2019-2023-+Rapport-VF.pdf

(3)  https://static1.squarespace.com/static/52248eb5e4b01cea4fd7ef13/t/616d21791106fb6090be0857/1634542061678/EQIS+AURA+2021+SPF.pdf

 

 

 

 

 
Mai 2021 : route forestière du col de Voza

Plusieurs associations locales et départementales interpellent le Préfet au sujet de la route forestière dans le massif du Mont Blanc, des Houches au col de Voza.

Lire ci contre et en page environnement

Avril 2021, communiqué d'associations de défense de l'environnement

Route forestière du col de Voza

Dans une série de films, la Communauté de Communes du Pays du Mont-Blanc (CCPMB) continue de défendre son projet de route forestière jusqu'au col de Voza, en répétant des propos flous ou inexacts. Ces films, financés par des fonds publics, ne répondent cependant pas aux nombreuses questions posées par les citoyen.ne.s autour de ce projet (bilan carbone, composition du revêtement de la route, impacts sur la biodiversité, étude des solutions alternatives, etc.).

 

lire en page environnement (cliquer sur le lien)

28 janvier 2021
Gilles PERRET
"La sécu est un contre-exemple parfait au modèle libéral"

 

Julia Hamlaoui

Le réalisateur de la Sociale, Gilles Perret, explique comment et pourquoi la figure d’Ambroise Croizat a été volontairement occultée.

cliquer pour retrouver l'entretien

Novembre 2020

PROJET DE ROUTE FORESTIÈRE AU COL DE VOZA

Avis favorable du Commissaire enquêteur et pétition


Malgré 96% d'avis négatifs à l'enquête publique, le Commissaire enquêteur a donné un avis favorable au projet. Tout semblait donc joué d'avance, mais le projet reste confronté à plusieurs obstacles avant de pouvoir être réalisé :
  • La commune des Houches doit encore se prononcer, lors de son Conseil municipal du 27 novembre. La présence du public sera interdite en raison de la crise sanitaire. Nous avons demandé à pouvoir participer en visioconférence, sans réponse à ce jour.
  • La Communauté de Communes de Chamonix doit décider si elle s'occupe de la réalisation technique de ce projet, en tant que maître d'ouvrage, ou pas.
  • L’impératif de terminer les travaux et d’avoir payé les factures d’ici décembre 2022, pour pouvoir obtenir les financements européens, représente en réalité des délais extrêmement courts.


Une pétition a été lancée par des résidents de la vallée de Chamonix contre ce projet. Merci de signer cette pétition avant le Conseil municipal de vendredi.


Signer la pétition 
Partager cette pétition https://bit.ly/3lFjgRT

26 novembre 2020

PROJET DE LOI « SÉCURITÉ GLOBALE »

« Nous bâtissons notre asservissement de demain »

Propos Recueillis Par Jean-Baptiste Jacquin

Pour l’avocat Patrice Spinosi, les lois sécuritaires permettront à un gouvernement populiste de surveiller la population

ENTRETIEN à retrouver dans le monde du 25 novembre 2020

Découvrir cet article en cliquant sur le lien

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/11/25/lois-securitaires-nous-construisons-avec-ces-mesures-les-outils-de-notre-asservissement-de-demain_6061010_3224.html

11 juin 2020
 

 

lire en page débat

Un appel de Vincent Lindon : « Comment ce pays si riche… »

 

 Stratégie de la peur - le regard de gilles clement sur l'actualité

 

Le paysagiste, jardinier, botaniste… Gilles Clément s’est exprimé, à ce stade du confinement, sur ce qu’il nomme « la stratégie de la peur ». Voici le texte qu’il m’a confié pour vous. ... avril 2020

 

 

 

DÉBATTRE COVID-19

« Rester confiné chez soi, sur son canapé, n’a strictement rien à voir avec une période de guerre »

PAR MAXIME COMBES 18 MARS 2020

Les mots ont un sens. « La pandémie à laquelle nous sommes confrontés exigent des mesures plutôt opposées à un temps de guerre » explique l’économiste et chroniqueur de Basta ! Maxime Combes dans cette tribune.

Hommage. octobre 2019
Vign_duby-dl-20-10-19
Tribune d'août 2019

Les lecteurs qui s’intéressent à la vie municipale savent que l’Association Citoyenne de Passy représentés par les conseillers municipaux du groupe « Du bon sens pour Passy »  est impliquée dans la défense de l’environnement montagnard si fragilisé. Alors que les élus niaient les problèmes de pollution de l’air et la destruction de la montagne touchée par les périodes de chaleur excessive, nous avons été parmi les premiers lanceurs d’alerte.

Pollution dans notre vallée

Une des causes de la pollution aux particules fines a été identifiée : le chauffage au bois. Le PPA a permis le renouvellement des systèmes individuels de chauffage mais pour quelle efficacité ?  En moyenne, les courbes de polluants seraient en baisse. De nombreux habitants ont trouvé des solutions pour ne plus utiliser le bois or ce phénomène n’est pas considéré dans les analyses actuelles.

Et pourtant, le 13 juillet, le journal local publiait un article alarmant : «  La pollution à l’ozone gagne du terrain pendant l’été ».

Pas de chauffage au bois dans cette période caniculaire !

 L’origine des multiples pollutions de la vallée est donc plus complexe. L’ozone naît d’une réaction chimique entre les oxydes d’azote (qui proviennent des véhicules) et les composés organiques volatiles (qui sont d’origine industrielle).

Depuis des années, nous proposons la mise en place d’un vrai service de transport collectif géré par la communauté de communes.

Nous n’avons pas été entendus …

 

Conseil municipal du 25 juillet 

 Travaux de séparation eaux usées / eaux de pluie, avenue de Chamonix : ce réseau qui rejoint la station d’épuration amène de l’eau de l’Abbaye/Saint Gervais devrait être pris en charge par le syndicat.

Nous n’avons pas été entendus.

Nous rappelons alors que 160 000 m3 de méthane sont produits par les boues de la station. De ce volume, 100 000 m3 sont brûlés par une torchère.

Nous proposons que ce méthane qui participe au réchauffement climatique soit récupéré et vendu comme le suggère l’exploitant ; dans le contexte actuel, ce serait une mesure de bons sens.

Nous n’avons pas été entendus…

 

Travaux d’assainissement du chalet du Lac Vert

Au-delà des travaux d’assainissement, nous proposons la rénovation énergétique de cette structure communale. Cette mesure serait cohérente avec le plan de rénovation des bâtiments communaux.

Nous n’avons pas été entendus …

 

JOURNAL ACP mars 2019

Nouvelle édition du journal de l’ACP


Pour les Passerands qui ne le connaissent pas encore, voici le nouveau bulletin qui évoque  la vie municipale. Il est écrit par des membres actifs de l'Association Citoyenne de Passy.

Nous espérons que le contenu de ce journal suscitera de l’intérêt et nous vous souhaitons une année 2019 sereine. Soyez assurés de notre seule volonté de défendre l’intérêt général à Passy.

Pour le comité de rédaction :

Annette Bordon, Claude Bertagnolio, Michel Duby, Anne-Marie Fontaine, Jean Fontaine, Agnès Remy.

 

Au sommaire

  • Urbanisme : Les jeux sont faits... rien ne va PLU ! .....................page 2
  • Pollution : Nouveau Plan de Protection de l’Atmosphère 2018/2023 pages 3 et 4
  • La Ravoire : la propriété bradée ..........................................................pages 5 et 6
  • Gilets jaunes  ........................................................................................page 7
  • Entretien : Roland Ely, ami et soutien de l’ACP, ancien de la SERS ...page 8
  • Moment de poésie

Propositions pour Passy
Créer un site avec WebSelf