Michel DUBY
Du bons sens pour PASSY
cgPage d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
Illuminations
Illuminations de Noël

 Dans le Passy citoyen de janvier 2009, nous évoquions les illuminations de Noël, symbole d'une période de fête partagée. Nous soulignions alors le choix des municipalités qui, soucieuses d'économiser les deniers publics, faisaient disparaître ces décorations dès la mi-janvier.

Avons-nous été entendus ?

Au bureau municipal, les élus de la majorité ont proposé un éclairage du 13 décembre au 16 janvier. Nous ne pouvons qu'être satisfaits de cette décision qui doit permettre d'économiser quelques centaines ou milliers d'euros. Et si notre maire dans un éclair de lucidité renonçait à la folie olympique, nous pourrions économiser quelques cinq, six ou sept millions d'euros pris dans la poche du contribuable pour un investissement inutile pour la collectivité, une patinoire.

Les Passerands n'auraient-ils pas tout intérêt à ce que, cette fois encore, nous soyons entendus ?
janvier 2017
Vign_images

La colère des Passerands face aux problèmes de pollution de l'air :

le maire Patrick Kollibay débordé au conseil du 15 décembre 2016

puis

à la cérémonie des voeux à la population le 5 janvier.

 

...

Le 14 décembre, la colère des habitants face aux problèmes de pollution et à l'inaction des élus de la majorité est vive. Depuis plusieurs jours, les associations composées de lanceurs d'alerte parmi lesquelles  les membres de l'Association Citoyenne de Passy, des parents d'élèves, des citoyens agacés par l'absence d'implication des maires locaux ou l'absence de réaction de l'Etat face à ces problèmes graves de santé publique manifestent et ainsi expriment leur colère. Ils se sont rassemblés spontanément à Sallanches, à Chamonix pour la venue du Préfet puis ils ont décidé d'interpeller le Maire de Passy avant le conseil du 15 décembre.

...

texte complet

13 décembre 2016

Question ouverte au maire : conseil municipal du 15 décembre 2016

Maintien des postes à Chedde et au Plateau

 

 A la demande du comité de défense des postes de Passy, une délibération a été votée le 26 mai 2016 à l 'unanimité.

 Nous exigions clairement

·   vouloir nous opposer à la réduction des horaires d'ouverture des bureaux de poste de Chedde et du Plateau d’Assy,

·   vouloir  nous opposer à la transformation des bureaux de poste et du Plateau d'Assy en relais poste ou en agence postale communale,

· autoriser le maire à mener toutes les actions nécessaires auprès de la poste et de la commission départementale de présence postale départementale (CDDPT) pour maintenir le service postal et bancaire à Passy.

 

Le 29 novembre 2015, une rencontre a eu lieu avec les responsables de la poste en mairie.

Notre détermination collective étant intacte, nous aimerions connaître les conclusions et les perspectives des représentants de la poste et les arguments que vous avez avancés pour faire respecter l'engagement pris au cours du conseil municipal du 26 mai

 

Pour le comité de défense des postes de Passy.

Vign_poste

Défense de la poste

 

Rencontre avec les responsables de la poste le 29 novembre 2016 :

… de reculade en reculade …

 

Lire la suite

HEUR - REUX !
PASSY

MVEP, groupe minoritaire au conseil municipal : vraiment heu-reux !

Quel bonheur de constater dans le bulletin municipal n°7 que l'espace réservé au groupe MVEP est occupé par un message qui ne peut que réjouir la population.

Ce groupe, conduit par le responsable socialiste local, explique combien il a été utile pour la majorité ; l'intervention de ce chef de file aurait permis de sauver la cohésion de la majorité.
D'après celui-ci, « MVEP a du intervenir fermement pour que le conseil retrouve plus de dignité et venir au secours du maire absent...MVEP au secours d'une majorité décomposée, fin du premier acte! »

 Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, MVEP se met à nouveau en scène dans le même article : ni la majorité, ni le groupe de la gauche citoyenne n'auraient apporté la moindre analyse au moment du débat d'orientation budgétaire. Et d'ajouter tout aussi modestement : « il a fallu que MVEP synthétise les textes de loi pour faire comprendre à la majorité que, vu l'état des finances communales et les lois à venir, les augmentations des impôts toujours repoussées devenaient inéluctables et importantes .»

Sans l'Unique intervenant de MVEP, porte-parole charismatique du groupe, personne ne se rendait compte que les caisses s'étaient vidées en raison d'une gestion calamiteuse et d'une absence d'anticipation des dépenses. Mais heureusement MVEP veillait et tenait les « rennes » (1) ; MVEP connaît les lois et justifie les futures décisions de la majorité d'augmenter les impôts.

Voilà un vrai soutien que le maire de droite de Passy ne manquera pas d'apprécier. Il est vrai que cet article laisse supposer que MVEP ne semble pas s'être rendu compte de l'augmentation des impôts de 6,6% décidée par la majorité dès 2008 et que le groupe citoyen de gauche avait longuement dénoncé.

Mais faut-il assombrir les raisons d'un tel bonheur qui ne peut que nous réjouir dans le milieu politique habituellement si morose ?

Michel Duby, conseiller municipal de la gauche citoyenne écologique.

(1) « Rue des petites perles...Pan sur les rennes ! » en référence à une rubrique du « Canard Enchaîné »

Dans le même article, le rédacteur signale que « le conseil avait tout d'un champ de bataille sans général pour tenir les rennes ».
S'agit-il des rennes du Père-Noël ? Il nous semble que pour conduire un attelage rétif, des rênes devraient pouvoir suffire.
Préparation des élections municipales à gauche.


 
Il y a quelques mois, des candidats se réclamant de la gauche se sont déclarés à titre individuel têtes de listes aux prochaines élections municipales. Nous avions cependant participé en tant qu'Association Citoyenne à plusieurs rencontres pour envisager dès le premier tour un rassemblement possible en mars 2014.

En tant que courant citoyen porteur des valeurs de gauche et d'écologie, nous avons tenté d'avancer malgré des conditions qui ne nous paraissaient pas satisfaisantes. En effet, dès le départ, la volonté de travailler dans la transparence et l'honnêteté n’était pas manifeste.


La seule priorité était le positionnement des personnes les plus ambitieuses  et la représentativité des uns par rapport aux autres, sans considération des compétences et des programmes.

 Nous avons alors été à l'initiative d'une dernière rencontre le 4 septembre.

 Les mêmes ambitions s'affirmaient. Notre mouvement citoyen, actif sur la commune et au sein du conseil municipal semblait souvent indésirable.

Ce rejet pourrait-il être dû à sa force et sa représentativité ?

Il est vrai que notre volonté de servir l'intérêt général a toujours été bien éloignée des stratégies politiciennes, vouées à l'échec.

Depuis, la  décision du groupe citoyen représenté au conseil municipal et de l'Association citoyenne de Passy est prise : au-delà de ce que nous représentons (42 % des voix de gauche à Passy en 2008, près de la moitié de ces voix), nous continuerons à rassembler les déçus des partis politiques et  toutes les personnes qui souhaitent avant tout défendre l'intérêt général à Passy.

 

Dans ce contexte, bien éloignés de la « tambouille électorale », conscients des responsabilités qui nous incombent, nous avons pris la décision de nous impliquer en mars 2014 en participant activement aux élections municipales, avec la volonté de répondre au mieux aux attentes de la population.

 
Nos propositions
Vign_affiche_sens

Aux élections municipales de 2001, les membres d’une liste citoyenne créaient la surprise ; ils obtenaient un nombre de voix équivalent aux autres listes. L’expérience était renouvelée en 2008 et, suite à des tractations malheureuses entre les deux tours, ce groupe n’obtenait que deux élus.

Ces deux conseillers, Michel Duby et Myriam Saler, soutenus par l’Association citoyenne de Passy, n’ont pas hésité à refuser certaines décisions, tout comme ils en ont soutenu d’autres qui leur semblaient être dans l’intérêt de tous les Passerands. Ils ont dénoncé en toute indépendance les restrictions budgétaires imposées par nos gouvernants quels qu’ils soient, défendu les services publics, affirmé la volonté de préserver les emplois menacés après l’incendie de Super U, soutenu la pratique d’une restauration scolaire de qualité pour les enfants du Plateau. Ils sont les seuls à avoir refusé l’augmentation des taux d’imposition comme la tarification en hausse du prix de l’eau.

Ils se sont mobilisés pour que les graves problèmes sanitaires liés à la pollution de l’air soient traités et que des réponses efficaces soient apportées aussi bien par les instances nationales que locales.

C’est dans le même état d’esprit que le groupe uni qui se présente aujourd’hui devant vous envisage le prochain mandat. Riche de l’expérience acquise de ses élus, composée de personnalités fortes et engagées dans le monde associatif, environnemental, cette équipe apportera des réponses qui tiendront compte des valeurs humanistes, solidaires et du respect de l’environnement montagnard qu’il nous faut préserver.

 

Vign_michel

Madame, Monsieur,


Depuis cinq mandats, je suis impliqué dans la vie municipale. De fortes convictions m'ont amené parfois, quel que soit le maire, à dénoncer certains engagements financiers excessifs, les atteintes à notre environnement montagnard exceptionnel, des décisions injustes à l'encontre du personnel communal.

En tant que membre de l'opposition, je me suis parfois exprimé avec fermeté. Cependant, je crois avoir su faire la part des choses et ai voté les délibérations qui me semblaient aller dans le sens de l'intérêt général. J'ai souvent rappelé que les élus gèrent le bien commun et me suis systématiquement exprimé tout au long de ce dernier mandat en ce sens. C'est la raison qui m'a fait refuser de voter l'augmentation des impôts ou celle de l'eau et de l'assainissement alors qu'au même moment, les indemnités des élus de la majorité progressaient.


Mon engagement a sans doute pour origine un besoin d'être à l'écoute des personnes les plus fragiles, une volonté de tenter de réparer certaines injustices, l'agrément de tisser des liens sociaux mais aussi une envie de faire partager une curiosité vis-à-vis de la nature. Le plaisir d'accompagner des enfants sur le chemin des apprentissages a motivé ma carrière d'enseignant. Directeur de l'école de La Jonction à Chedde pendant 9 ans, mon attachement à l'école de la République m'a conduit à participer à la création d'une Amicale Laïque de parents précurseurs, qui avaient le souci d'améliorer les conditions d'accueil des élèves et d'offrir la possibilité de participer à des projets qui à l'époque étaient novateurs, entre autres des classes de mer ou des séjours dans des refuges d'alpage.


La fréquentation de la montagne et la pratique du sport sont pour moi des moyens de parcourir et de découvrir la nature, sans laisser de traces. Ces activités permettent également d'éduquer et de créer du lien social ; en raison de ces convictions, je me suis investi pendant 9 ans comme éducateur dans le club de football de Passy. Je suis toujours l'un des dirigeants du Sallanches Passy Athlétic Club dont j'ai été l'un des fondateurs voilà plus de trente-cinq ans.


Convaincu de l'intérêt d'offrir à tous des structures d'accueil qui permettent tout au long de sa vie de s'épanouir en restant à l'écoute des autres, de participer à des activités culturelles accessibles, j'ai été élu au conseil d'administration du Foyer des Jeunes et d'Education Populaire de Passy ; j'en assume aujourd'hui la présidence.


Ces engagements ont évidemment un lien avec mon implication dans la politique locale qui est pour moi un moyen essentiel de participer activement à la vie de la cité.
Premier adjoint entre 1995 et 2001, j'ai été amené à conduire une liste citoyenne aux élections municipales en 2001 puis en 2008. Ce courant de pensée est maintenant reconnu. Il s'est organisé autour de ses élus et de l'Association Citoyenne de Passy qui vous a régulièrement informé de leurs positions souvent novatrices.
Aujourd'hui, une liste citoyenne rassemblée par les mêmes valeurs s'est à nouveau constituée. Soudée, elle semble en mesure de remporter les prochaines élections municipales de Passy.
Il m'a été demandé d'en assumer la responsabilité. Les amis présents sur cette liste se réclament d'une totale indépendance vis-à-vis de dirigeants de partis politiques, aussi bien nationaux que locaux, qui ont aggravé la fracture entre les élus et la population. Nos choix pour Passy ne sont guidés que par le souci de servir notre commune en fonction de l'intérêt général.
En raison de l'expérience des élus sortants et de l'intérêt porté depuis des années par les membres de notre groupe qui s'est réuni régulièrement, nous nous sommes efforcés d'élaborer ensemble un projet honnête, réaliste, en adéquation avec les ressources de notre commune.
Nos convictions nous amèneront, si vous nous faites confiance, à gérer la commune et à servir Passy en ayant pour seule  préoccupation le bien public.


Michel Duby

Vign_paraphe

Des Passerands humbles et déterminés

pour une approche environnementale, solidaire et responsable.

Cette liste de citoyens passerands de différents milieux professionnels et associatifs s'est constituée au fil du temps autour de l'ACP (Association Citoyenne de Passy). Ce groupe organisé s'intéresse depuis toujours à la vie locale et dispose depuis 2001 d'élus au conseil municipal qui travaillent dans une opposition constructive. Nous n'avons pas hésité à dénoncer certaines décisions, tout comme soutenu d'autres qui nous semblaient être dans l’intérêt de tous les Passerands.
Fort de son engagement, ce groupe se réunit à la veille de chaque conseil municipal, publie et distribue régulièrement dans vos boîtes aux lettres le « Passy Citoyen ». Ce journal d'information, apprécié de nombreux habitants, relate les enjeux sociaux, économiques et environnementaux actuels de notre commune.
Les points ci-dessous reprennent nos interventions et nos actions passées. Ils donnent un aperçu de nos positions et perspectives, issues de notre expérience et des valeurs de notre groupe élargi.


Le projet que nous souhaiterions porter avec vous :


Intercommunalité - Passy ne dispose que de 7 délégués au conseil intercommunal (41 délégués en tout) alors que la loi en autorisait 11. Nous avons fermement dénoncé ce choix lourd de conséquences. Seule, une réelle détermination nous permettra d'orienter des projets qui ne se fassent pas à nos dépens, notre territoire étant souvent convoité pour y installer ce que les autres communes ne veulent pas chez elles.


Éducation et vie scolaire - Réclamées à maintes reprises en conseil municipal, nous nous engageons à recréer, dès le début du mandat, des conditions de dialogue entre parents d'élèves, enseignants, associations, FJEP, agents territoriaux et élus afin de réussir la mise en place d'un nouvel aménagement du temps scolaire. Nous avons défendu et continuerons à soutenir le restaurant scolaire du Plateau d'Assy qui doit servir d'exemple en termes de qualité et de coût.

Une gestion municipale de la cuisine centrale nous laisserait toute liberté de choix : produits frais, produits locaux voire bio.


Démocratie -
Nous avons trop souvent dénoncé le manque de concertation et axerons par conséquent nos méthodes de travail sur la participation citoyenne et démocratique par le biais de commissions de quartiers, par l'ouverture du débat au public des conseils municipaux et par leur délocalisation. Nous souhaitons travailler en confiance avec les employés municipaux qui seront davantage  associés aux projets en cours.

Santé, environnement - Notre programme prend en compte les questions d'environnement à tous les niveaux. Confrontés à l'immobilisme et à l'incrédulité face aux problèmes de pollution atmosphérique, nous nous sommes engagés dans le combat qui a permis la création d'un Plan de Protection de l'Atmosphère (PPA). Nous souhaitons une gestion et un développement raisonné de nos espaces de loisirs (Plaine-Joux et lac). La conservation et l'entretien de notre identité montagnarde et rurale sera notre priorité. Nous voulons préserver les espaces naturels, les prairies, les vergers et l'agriculture. Vice-président du Syndicat Intercommunal de la Station d’Epuration (SISE), Michel Duby a été le seul élu de Passy à dénoncer les investissements lourds engagés par son agrandissement alors qu'ils auraient pu être évités par une meilleure gestion de l'eau. Il s'est également opposé aux modifications conduisant à l'augmentation de la participation financière de Passy au Syndicat Intercommunal de la Station d’Épuration. Nous réaffirmerons notre volonté demettre en place une régie municipale pour gérer cette station.
Nous proposerons à nouveau une tarification de l'eau plus équitable afin de réduire la facture des usagers les plus éco-responsables.


Transports - La municipalité se doit avant tout d'être exemplaire en termes de transport des employés communaux. Nous élaborerons un plan de déplacement d'entreprise réfléchi, économique et incitatif puisque cette mesure est préconisée dans le PPA. Par ailleurs, nous favoriserons les déplacements doux : pistes cyclables, covoiturage...


Santé, dépendance - Nous souhaitons favoriser le maintien à domicile des personnes âgées ou dépendantes en soutenant les structures existantes et en améliorant le service d'action sociale communal.


Finances, économie, emploi - Nous nous engageons à une utilisation responsable de l'argent de la commune. Les indemnités des élus seront radicalement réduites. Le rôle de la commission des finances doit être renforcé. Il est du devoir des élus d'être à l'écoute des différents acteurs économiques et de rechercher avec eux à pérenniser l'existant et à développer des structures d'avenir. C'est une des conditions qui limitera l'impact de la baisse constante des dotations d'état.

Urbanisme, vivre ensemble - Nous nous sommes opposés au choix de déclasser et de vendre les anciennes écoles de la commune. Elles doivent retrouver leurs fonctions de lieux de vie dans les hameaux. Nous devons valoriser le patrimoine existant, limiter le bétonnage systématique, développer les espaces verts, les jardins partagés et les espaces de jeux à proximité des quartiers. La restructuration de l'école de Chedde-le-Haut sera notre premier chantier.

Entre 2 tours
Vign_groupe_acp

Nous tenons à remercier les électrices et les électeurs qui nous ont fait confiance.


Notre mouvement citoyen, associatif, est engagé de longue date dans la vie de la commune. Nous nous appuyons sur l'expérience des élus de notre liste, constants dans leur engagement et ayant une connaissance fine des dossiers municipaux.

Nous ne sommes pas dépendants des partis politiques. Bien avant les élections, dans un esprit d'ouverture, un rapprochement a été tenté avec les responsables d'autres listes.
Le 4 septembre 2013, nous avons provoqué une dernière rencontre avec un autre groupe. Le coordonnateur de l'équipe, monsieur BERLIOUX, nous a signifié qu'il était hors de question de travailler avec Michel DUBY.

A l’issue du 1er tour, dans la perspective d’une alliance, Michel Duby se propose, à titre personnel, de se retirer de la liste. Le 25 mars, Mme BERLIOUX nous fait savoir qu’elle veut discuter avec nous en maintenant la condition : sans Michel DUBY.


Le groupe refuse cette éventualité : il est inadmissible pour nous que celui autour duquel nous nous sommes rassemblés depuis des années, qui mérite toute notre confiance, soit sacrifié par des leaders de partis politiques locaux à l'ambition démesurée. Notre courant de pensée n'a pas été respecté.

Notre groupe partage avec de nombreux Passerands des valeurs fortes :

  • amélioration de la qualité de la vie à Passy,
  • gestion responsable et transparente de l'argent public,
  • renforcement du lien social,
  • valorisation du service public,
  • défense des intérêts de Passy dans toutes les instances intercommunales.


Notre seule ambition est de servir nos concitoyens, c'est pour cela que la liste du Bon sens à Passy se présente à nouveau devant vous pour le second tour de ces élections.


Nous vous remercions de votre soutien .

 

Tous le même programme ?

Certains choix nous paraissent irréalisables voire irresponsables.


Comparons nos propositions.

Quel poids pour Passy dans l’intercommunalité ?


Dans le cadre de l'intercommunalité, la commune a perdu, durant le dernier mandat, quatre places de délégués à la communauté de communes, la présidence du SISE (syndicat de la station d'épuration située à Passy).


Nos propositions :
Nous devons réaffirmer la place de Passy dans les instances intercommunales : nous revendiquerons la présidence des syndicats notamment ceux dont les installations industrielles sont implantées à Passy.

Baisser le prix de l’eau, est-ce possible ?

Notre proposition
Nous réaffirmerons notre volonté d'étudier la possibilité de mettre en place une régie municipale qui permettrait aux Passerands de bénéficier de la baisse du coût de l'eau.


Incinération des ordures ménagères, est-ce irréversible ?


Suite à la décision du SITOM et sans consultation du conseil municipal, la commune de Passy est condamnée pour quinze ans à accueillir et à traiter les ordures ménagères des vingt-et-une communes du syndicat.

Nos propositions :
Il nous faut repenser la répartition du traitement des ordures ménagères à l'échelon départemental afin de diminuer la pollution de la vallée. En attendant, nous pouvons récupérer l'énergie perdue pour alimenter un chauffage collectif.


Activités économiques et touristiques, au bénéfice de qui ?

*Embouteillage : Effet d'annonce, promesse sans lendemain, projet déjà étudié et abandonné qui échappe à la commune
*Zone artisanale : nouveau bétonnage dans la plaine, est-ce du bon sens ?


Notre proposition :
Revitaliser les friches industrielles par l'implantation d'une pépinière d'entreprises garantissant des emplois locaux et pérennes.


*Passerelle touristique du Nant Bordon : construction d'une passerelle sur des terrains instables au-dessus d'un torrent actuellement dangereux. Au profit de qui ? Est-ce du bon sens ?

*Offrir Plaine-Joux à des investisseurs privés : Est-ce du bon sens ?

*Construire un télésiège : Est-ce nécessaire ?

Nos propositions :

Garder la maîtrise de la station par la commune pour en préserver l'accès aux enfants de Passy.

Relancer le ski de fond.
Encourager la création d'activités nouvelles et durables dans le cadre de partenariats : accueil de classes montagne
dans les anciens bâtiments médicaux réhabilités (modèle Guébriant).
Développer l'activité liée à la richesse de notre patrimoine montagnard.
Organiser le passage de navettes régulières ce qui réduira aussi le trafic automobile.

 *********************************

Notre travail de fond a permis, entre autre, la mise en place, du Plan de Protection de l’Atmosphère aujourd’hui repris par tous.


Où étaient les autres candidats au moment de défendre la santé publique,

durant l’élaboration du Plan de Protection de l’Atmosphère ?


Certains candidats nous disent :
« faire appliquer les 5 mesures du Plan de protection de l'atmosphère (...), mener un vrai combat avec les associations de défense, au côté des élus du pays du Mt Blanc. »


Questions à leur intention ?


- Ces dernières années où étiez-vous lorsque nous avons manifesté au côté des associations ?

- Où étiez-vous lorsque nous déposions plainte contre l'Etat pour obtenir le droit de respirer un air qui ne nuise pas à la santé ?
- Est-ce la preuve de votre engagement et de votre détermination ?


Nos propositions :
«Plan de déplacement des entreprises» proposé pour les employés communaux ; cheminement cyclable ; Etude sérieuse d'un transport en commun avec les quarante-et-une communes du PPA dans le cadre d'un schéma de cohérence territorial.
C'est l'urgence !


Aménagement du temps scolaire, peut-on passer outre ?


Les enseignants sont dans l'obligation d'appliquer les textes ministériels.
La réforme s'appliquera en septembre 2014 .


Notre proposition :
Nous engagerons immédiatement le dialogue entre enseignants, parents d'élèves, associations, FJEP, agents territoriaux et élus dans l'intérêt de l'enfant.


Une restauration publique offerte au privé ?

Est-ce du bon sens ?


Notre proposition :
Pour des repas de qualité, repenser une restauration à l’image du restaurant scolaire du Plateau d’Assy.


Un musée à la place de l'école de Chedde le Haut ?

Est-ce du bon sens ?


Avec la disparition de cette école, c'est un lien social qui disparaît, ce sont des déplacements inutiles pour les familles, l'intensification du trafic autour des écoles, la mise en jeu de la sécurité des enfants, l'augmentation des risques comme c'est le cas au Chef-lieu.


Nos propositions :
La restructuration de l'école de Chedde-le-Haut sera notre premier chantier : c'est un bon moyen de renforcer la vie à Chedde.
Nous proposons le maintien des écoles de hameau dans le patrimoine communal. Actuellement, nous souhaitons suspendre leur vente en cours : elles peuvent devenir des espaces de vie collectifs au service de la vie associative. Elles pourraient retrouver si besoin leur fonction scolaire.


Un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes accessible à tous ?


Fonds privés donc coût entre 2500 et 3000 euros par mois : pour quels résidents ?
Est-ce du bon sens ?


Nos propositions :
Mettre à l'étude des petites structures humaines et accompagnantes : utilisation de l'espace de La Ravoire.
Favoriser le maintien à domicile.


Est-ce qu’une politique de sécurité se réduit uniquement à une politique de répression ?


Vidéo surveillance : quel coût ? Quelle implantation ? Pour quelle efficacité ? Est-ce du bon sens ?


Nos propositions :
Nos enfants ne sont pas des délinquants.
Nous souhaitons :
- favoriser le dialogue plutôt que l’exclusion,
- penser avec les habitants aux moyens de réduire incivilités et délinquance,
- créer des espaces de jeux notamment à Marlioz et sur l'ancien stade de Chedde, des espaces culturels, des lieux de rencontres (FJEP, cinéma du Plateau...).



            

Vign_plaine_passy


QUELQUES ENJEUX DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Participer à l’aménagement du territoire, c’est construire son bien-vivre à Passy. Le plan local d’urbanisme a été voté. Il ne peut être révisé maintenant que partiellement. Il est le fondement même de l’aménagement du territoire qui doit être réfléchi en prenant en compte prioritairement le lien social et les conséquences environnementales de tout nouvel aménagement.

Déplacements/transports

Nos déplacements sur les principaux axes et entre les différents étages de notre commune doivent être réfléchis en fonction de l'intérêt général.

Les moyens de transport collectifs et les déplacements doux méritent d’être favorisés. Le lien social en sera ainsi renforcé. Les cheminements cyclables et piétonniers entre les lieux de vie, les quartiers et les hameaux de la commune, doivent intégrer un schéma global de circulation.

Les bandes cyclables doivent être sécurisées sur les axes principaux qui relient les   quartiers de Chedde à Marlioz au collège. Il faut prévoir également des parkings à vélos adaptés à proximité des commerces et des lieux publics.

Des cheminements cyclables sont également à envisager entre les communes de Sallanches et Passy.

Le transport à domicile mis en place doit être amélioré :

C'est un premier service qui permet de retrouver la possibilité d’utiliser des transports en commun. Il faut cependant envisager une prise en charge pour les personnes à mobilité réduite et âgées à la porte de leur domicile et augmenter les points de rassemblements, les calquer sur les arrêts des bus scolaires.

Patrimoine bâti : nos écoles

Le patrimoine bâti communal doit être défendu, valorisé par une amélioration significative de son entretien et sa conservation. Son appropriation par le public en sera l’expression.

Ecoles de hameaux

Les écoles de hameaux appartiennent à notre patrimoine historique, culturel. En continuité avec le souhait exprimé par les élus de notre groupe, elles doivent rester dans le patrimoine communal. Les écoles de Bay, des Ruttets de Joux, de la Motte peuvent devenir des espaces de vie collectifs au service de la vie associative. Il est effectivement essentiel de laisser la possibilité de lieux de rencontre ouverts dans les quartiers ou dans les hameaux.

Plan de rénovation des écoles publiques

Il faut élaborer un plan de rénovation des écoles publiques les plus vétustes afin qu’elles soient à nouveau des lieux de vie sécurisés, confortables qui permettent à tous les enfants de la commune de se retrouver, de s'épanouir, d'apprendre. Les écoles de Chedde notamment celle de Chedde le Haut seraient les premières concernées.

Restauration/cuisine centrale

Sans revenir sur l'implantation de la cuisine centrale qui a été longuement débattue au conseil municipal, la restauration scolaire ainsi que celle destinée aux personnes âgées doit être repensée à l'image du fonctionnement du restaurant scolaire du Plateau. Améliorer les repas des enfants en proposant une cuisine délibérément orientée vers la découverte de produits de qualité, locaux ou régionaux et si possible de saison contribue à une éducation à l’alimentation et à la santé. Nous faisons confiance au personnel communal qui sera encouragé à mettre en application cette démarche.

Cinéma du Plateau d’Assy

Le cinéma du Plateau est un lieu de rassemblement, d’expression ou d’activités associatives diverses grâce au dévouement et au sens de la collectivité de quelques animateurs bénévoles. Sa rénovation sera pour nous une priorité.

Habitat participatif

Nous souhaitons répondre à une demande sociale d'accompagner le développement d'un habitat participatif : il s'agit d'une démarche collective, rassemblant des personnes partageant des valeurs de solidarité, désireuses de porter un projet d'écoconstruction intergénérationnelle qui prenne en compte des espaces et des services communs.

Stade de Chedde

Le stade de Chedde peut être un lieu de rencontres, de jeux pour les plus jeunes, d’activités ludiques, sportives pour nos adolescents et de détente pour les adultes. Il faut lui garder sa spécificité.

Patrimoine paysager

Notre patrimoine paysager mérite d'être protégé, son entretien encouragé. Au-delà de leur activité d'élevage, les agriculteurs jouent en cela un rôle essentiel

Vign_emploi_1

DEVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE POUR L’EMPLOI.

Les différentes crises subies depuis 2008 ont fragilisé le tissu économique et l’emploi à Passy. Il est donc du devoir de la commune d’être à l’écoute des différents acteurs économiques et de rechercher avec eux à pérenniser l’existant tout en développant des structures d’avenir. C’est une des conditions qui endiguera la hausse des impôts locaux. Dès aujourd’hui, en collaboration avec les PME, TPE, artisans et commerçants, il convient de prévoir et d’assurer la transition énergétique et environnementale.

 

NOS PRINCIPAUX ENGAGEMENTS ÉCONOMIQUES

Nous devons soutenir et accompagner les efforts importants (environ 5M) consentis par l’usine de Chedde (SGL Carbon) pour respecter les normes environnementales sujettes à évolution. L’usine représente environ 15% des recettes fiscales de la commune. Elle demeure capitale d'un point de vue économique et humain.

Il est impératif de renforcer l’influence des Passerands dans la Communauté de Communes et de rechercher, grâce à des structures adaptées, toutes les aides prévues par les Pouvoirs Publics. Nos finances communales en dépendent. C’est dans ce cadre que l’équipe "Du bon sens pour Passy" étudiera la possibilité d’installer sur notre commune un Pôle de développement économique comprenant des structures d’aides à la création d’entreprises et à leur accompagnement.

 

Axes sur lesquels nous nous engageons :

 

  • Créer des cercles d’entrepreneurs par domaine d’activité afin de mieux répondre à leurs attentes (transport, réseau très haut débit…) et pour favoriser la mutualisation de leurs besoins, l’émergence d’innovations,  le développement de nouvelles technologies et de services.
  • Favoriser l’arrivée d’intervenants extérieurs en relation avec le technopôle Quechua pour leur permettre de pouvoir s’implanter temporairement ou plus durablement sur notre commune
  • Etudier la réhabilitation des anciens établissements sanitaires, en partenariat avec leurs propriétaires et de nouveaux occupants, pour une rénovation cohérente et appropriée à leurs futures utilisations.
Vign_agricultre

L'AGRICULTURE

 

L'agriculture à Passy a souffert d'un manque manifeste de considération. Notre  groupe, composé de personnes qui ont gardé un fort attachement à leurs racines paysannes (quatre d'entre nous exercent l'activité) entend bien inverser la tendance.

Nous mettrons un point d'honneur à faire reconnaître l'agriculture comme une activité à part entière. L'impact sur les exploitations devra être intégré lors de l'examen de demande de permis de construire.

Nous lutterons contre l'implantation d'une nouvelle décharge dans la plaine. Les parcelles agricoles acquises par la commune seront laissées à la disposition des paysans.

Nous encouragerons les projets de sensibilisation et de découverte de la vie rurale.

Nous avons souligné les effets de l'appauvrissement de la biodiversité et de l'impact  des pesticides sur la faune et la flore : une information permanente sur l'effet de ces produits sera publiée dans les supports de communication municipaux.

Nous voulons faire reconnaître la tradition et le savoir-faire apicole à Passy.

 

Vign_plaine_joux_2

LE TOURISME

Un projet global pour tous et sur toute la commune

Passy doit miser sur le tourisme pour se développer et pallier la fermeture ou la délocalisation de certaines entreprises et centres de soins, afin de créer des emplois stables et durables.

Passy doit s’enorgueillir de la station de Plaine Joux, de la base de loisirs, de son patrimoine industriel, culturel, de ses églises  plus particulièrement de celle du Plateau d’Assy. Il faut accompagner la mise en place d'une antenne de l'office du tourisme dans la vallée.

Nous voulons privilégier un tourisme doux, respectueux de notre environnement montagnard exceptionnel, où le lien social doit  participer encore davantage à la qualité de l'accueil.

 

Nos objectifs

Nous voulons faire de Passy un lieu touristique encore plus reconnu en complétant et en améliorant les ressources existantes sur tout le territoire communal (Chedde, Plateau d’Assy, Plaine Joux, base de loisirs, chef-lieu, espace montagnard, réserve naturelle, lacs et rivières de montagne ...)

 

Les axes principaux sur lesquels nous nous engageons :

 Plaine Joux

Ce site doit toujours privilégier un tourisme familial authentique, être le royaume des enfants et des familles en toute saison.

*Associer les professionnels pour pérenniser l’activité hivernale sans chercher à rivaliser avec d’autres stations, en élargissant l’espace consacré aux autres formes de pratiques saisonnières. Pour un meilleur service d’accueil le parking doit être réhabilité, sa gratuité maintenue.

*Poursuivre le développement estival de la station avec la création de pistes VTT et d’accès facilité pour tous, conforter l’activité parapente.

*Réaliser des études de ressources en eau à Plaine Joux pour une développement durable du site.

*Mettre en valeur la réserve naturelle.

 Plateau d’Assy

*Conforter les missions de l'office du tourisme

 ·    *Concrétiser l'implantation d'une antenne de l' Office du Tourisme dans la vallée, par exemple dans les locaux de U ou de Quechua, en évidence et à disposition des personnes de passage.

·   **Valoriser le quartier de l’église du Plateau. Faciliter l’accès à l’église.

*E*Encourager la création d’activités nouvelles et durables dans le cadre de partenariats : camping caravaneige, centre de vacances et de remise en forme dans les anciens bâtiments médicaux …

        *Valoriser le mobilier urbain en fonction du site.

 Chef-lieu :

 ·       *Prévoir un espace public à destination des enfants.

Base de loisirs

*Refaire un contrat global de développement et d’aménagement.

·      *Diversifier les activités autour du lac et dynamiser ce secteur mis à mal par la privatisation du camping des îles.

·       *Terminer l’aménagement du deuxième parking côté Mont-Blanc.

 Chedde

 ·    *Mettre en valeur les lieux à valeur historique, les symboles industriels (usine).

 Passy

*Encourager la création d’une ferme école pour montrer l’apport des paysans dans le paysage passerand.

 

Vign_SOCIAL_2

UNE POLITIQUE SOCIALE

au bénéfice de tous les Passerands, dans leur évolution, tout au long de la vie.

 

Axes sur lesquels nous nous engageons :

Enfance :

Accueillir tous les petits Passerands en ouvrant des places supplémentaires dans les crèches et les garderies, soutenir les dispositifs de garde à domicile et finaliser la mise en place d’un Relai Assistantes Maternelles.

- Développer l’accueil périscolaire sur l’ensemble des écoles de la commune de façon égalitaire.

Obtenir l’habilitation « centre social » pour le Foyer des Jeunes et d’Education Populaire afin de renforcer sa politique en faveur des familles et de l’accompagnement éducatif des enfants.

Etudier la faisabilité d’aménager une aire de jeux ou une pataugeoire sur la pelouse de la piscine de Marlioz.


Adolescence :

- Proposer une aire de loisirs aux adolescents afin qu’ils puissent se réunir (skate parc, espace d’expression musicale…) en concertation avec eux.

 

Adultes :

Redonner au Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) toute son importance afin qu’il puisse apporter écoute et aide aux personnes qui le sollicitent. Mettre en place Un contrat de cohésion sociale pour Passy, en réunissant tous les acteurs concernés dans le cadre d’un comité local d’aide aux personnes fragilisées et aux familles.

Soutenir des projets en faveur des personnes en situation de handicap pour favoriser leur intégration dans le milieu ordinaire par le biais de stages, d’emplois pérennes, de contrats de détachement d’un établissement ou service spécialisé pour l’aide au travail et permettre ainsi de :

  • créer du lien,
  • valoriser leur savoir-faire,
  • mieux vivre ensemble.

Proposer un service d’aide à domicile pour toute personne qui se trouverait dans une situation difficile.

Pour éviter l’isolement, se préoccuper de nos ainés en créant du lien, par exemple en favorisant un transport public adapté.

Soutenir et accompagner les associations pour une meilleure prise en charge du maintien à domicile, aussi bien pour les personnes âgées que pour les personnes en fin de vie.

LES FINANCES PUBLIQUES

Constat

Au cours de ces deux derniers mandats, après leur élection, les élus de la majorité ont constaté une situation financière difficile, accusant leurs colistiers d'avoir engagé des investissements lourds, pas toujours judicieux.

Les élus de notre groupe ont dénoncé l'incohérence de la part de la majorité de demander aux Passerands de payer plus d'impôts au moment où eux-mêmes décidaient d’augmenter leurs propres indemnités !

 

Propositions :

En raison de la gestion rigoureuse que nous souhaitons des fonds publics, nous nous engageons à diminuer de moitié l'indemnité du maire ainsi que celle des adjoints. Les sommes ainsi épargnées seront destinées à financer des activités liées à l’éducation à l’environnement des enfants et des jeunes.

Les élus de notre groupe ont dénoncé le transfert progressif de la fiscalité qui pèse de plus en plus sur les ménages : ils sont les seuls à avoir refusé l'augmentation des taux d'imposition.

Ils ont également été les seuls à proposer une tarification progressive de l'eau à la fois plus juste et plus écologique, les premiers mètres cubes étant offerts à tous. Cette mesure est une incitation à réduire sa consommation d'eau ; elle pourrait être envisagée dès 2015.

Nous nous engageons à faire vivre et réaffirmer le rôle de la commission des finances et à mettre en place un plan d'investissement pluriannuel qui favorisera le lissage des dépenses sur la durée du mandat.

Vign_sivom

 INTERCOMMUNALITÉ

Participer à l'intercommunalité, c'est défendre Passy

 L'intercommunalité s'avère un enjeu majeur pour le développement de Passy. Nous avons souvent souligné au conseil municipal le risque de voir le pouvoir décisionnaire échapper aux élus communaux.

Nous nous engageons à fournir des comptes-rendus réguliers des actions conduites au sein des entités intercommunales à tous les élus mais aussi à la population. Nous revendiquerons la présidence des syndicats dont les installations sont implantées sur Passy.

 

Communauté de communes des pays du Mont-Blanc

 Passy ne dispose que de 7 délégués au conseil intercommunal (41 délégués en tout) alors que la loi en autorisait 11. Les élus de notre groupe ont fermement dénoncé ce choix lourd de conséquences. Seule, une réelle détermination nous permettra d'orienter des projets qui ne se fassent pas à nos dépens, notre territoire étant souvent convoité pour y installer ce que les autres communes ne veulent pas chez elles.

 

Syndicat Intercommunal de Traitement des Ordures Ménagères

En raison de l'implantation de l'usine à Chedde, il faut que la présidence du SITOM (Syndicat Intercommunal de Traitement des Ordures Ménagères) revienne de droit à un élu passerand.

Comme nous l'avons écrit par ailleurs, l'incinérateur est là : les émissions de vapeurs et de fumées doivent être surveillées de près en participant activement à la Commission de suivi du site. Afin « d’optimiser » dans l'intérêt de la commune le fonctionnement de l'incinérateur, une partie de l’énergie non transformée en électricité, donc perdue, pourrait être récupérée pour alimenter un chauffage collectif, supprimant ainsi la pollution issue des systèmes de chauffage remplacés.

Le Président du SITOM ayant proposé d'aller dans ce sens, nous voulons obtenir de la société exploitante Novergie la mise en place d'un réseau de chaleur. Ce réseau pourrait permettre de chauffer les bâtiments communaux dans un rayon de trois kilomètres ainsi que les logements collectifs des Nids jusqu'à Marlioz.

Nous veillerons à ce qu'aucune nouvelle déchetterie ne s'installe à notre insu sur notre territoire, particulièrement dans la plaine de Passy.

 

Syndicat Intercommunal de la Station d'Epuration

Vice-président du Syndicat Intercommunal de la Station d’Epuration implantée sur notre territoire, près de la Carabotte, Michel Duby a été le seul élu de Passy à dénoncer les investissements lourds engagés par son agrandissement alors qu'ils auraient pu être évités par une meilleure gestion de l'eau. Il s'est également opposé aux modifications conduisant à l'augmentation Il s'est également opposé aux modifications conduisant à l'augmentation de la participation financière de Passy au Syndicat Intercommunal de la Station d'Epuration, supportée désormais par l'usager de l'eau passerand. Nous réaffirmerons notre volonté de mettre en place une régie municipale pour gérer cette station. Nous proposerons à nouveau une tarification de l'eau plus équitable afin de réduire la facture des usagers les plus éco-responsables.

Vign_ecole_1

SERVICE PUBLIC – EDUCATION

Notre objectif prioritaire :

se soucier avant tout de l'intérêt général et servir la commune de Passy.

 

Le service public doit être respecté. C'est la richesse que l'on met en commun : nous voulons le promouvoir car il permet d'améliorer le vivre ensemble. Même imparfait, il est le rempart contre l'aggravation des inégalités sociales.

 

Services municipaux

Sans les services publics de proximité, le quotidien n'aurait pas du tout la même couleur. Les employés municipaux s'acquittent de nombreuses fonctions. Ils sont au service de la collectivité : aide à la personne, prise en charge d'enfants, animations culturelles et sportives, entretien du patrimoine, des bâtiments publics en particulier des écoles, de la voirie, aménagement des espaces, sécurisation des quartiers, restauration scolaire, services administratifs divers, accompagnement ou participation directe à l'activité économique (Plaine-Joux, base de loisirs-plan d'eau). En tant qu'élus, nous voulons renforcer les liens entre la population et les services publics.

Pour cela, le fonctionnement des différents services municipaux doit être analysé par secteur, dans le cadre d'une vaste concertation avec les chefs de service, les représentants du personnel, les employés.

Les intentions des élus doivent être clairement affirmées.

Cette démarche permettra de valoriser le travail des employés, d'installer des relations de confiance avec les élus mais aussi avec la population et d'ajouter une plus-value en termes de service rendu à la population.

 

Service de l'eau et de l'assainissement

En raison de la présence d'une station d'épuration intercommunale sur notre territoire, nous devons étudier la possibilité d'une gestion de cette structure en régie directe. Ce nouveau fonctionnement pourrait s'avérer moins coûteux pour l'usager de l'eau et de l'assainissement.

 

Collecte des ordures ménagères

Le champ de ce service public est devenu de la compétence de la communauté de communes : nous nous engageons à ce que les territoires de la plaine de Passy et de Chedde ne soient pas victimes de décisions prises par des délégués d'autres communes. Nous refuserons toute nouvelle installation de déchetterie sur Passy.

  

Service public d'Etat

Service postal

Le service postal est à nouveau menacé : loin de l'agitation politicienne, nous nous engageons avec fermeté à étudier toutes les solutions pour que ce service perdure et à peser sur les élus nationaux, les députés qui font le choix de ces reculs et sur la direction de la poste.


Education Nationale

Collège et lycée

La présence de deux établissements scolaires du second degré sur la commune de Passy est une chance. En raison de l'importance que nous accordons à l'Education, nous voulons participer activement aux conseils d'administration du collège et du lycée.

Ecoles primaires

Nous souhaitons tisser des liens étroits avec l'Education Nationale, établir des relations de confiance avec les enseignants afin de construire un projet éducatif commun intégrant les parents d'élèves.

 Pour nous, le service public est le principal moyen de réduire les inégalités sociales et nous continuerons à le défendre.

 

 

REFORME DE L'ORGANISATION DU TEMPS SCOLAIRE

Nous ne pouvons rentrer dans le détail de cette réforme décidée de manière trop précipitée, la concertation avec les représentants de l'Education, des parents et des élus ayant été très insuffisante.

Cependant, les prochains mois vont être marqués par la mise en place du décret du 24 janvier 2013 relatif à l'organisation du temps scolaire dans les écoles.

Malgré les interventions des élus de notre groupe à plusieurs reprises au conseil municipal ou en commissions, nous avons pris à Passy beaucoup de retard pour une réforme qui devait s'appliquer à la rentrée 2013 ou, par dérogation, en septembre 2014.Pour nous, il est essentiel de replacer l'intérêt de l'enfant au coeur des modifications du temps scolaire. Notre volonté de faire vivre la démocratie participative pourrait être concrétisée par :

- La création d'un comité de pilotage associant élus, enseignants et représentants de l'Education Nationale, associations de parents, associations éducatives et sportives ainsi que l'ensemble des acteurs intervenant dans le domaine de l'éducation entre autres le Foyer des Jeunes et d'Education Populaire ;

- La réalisation d'un Projet Educatif Territorial. Celui-ci permet d'inscrire les activités proposées en tenant compte des principes de continuité et de cohérence de chaque projet d'école tout en conservant une vision globale sur tout le territoire communal.

 

Nous devons considérer prioritairement la réflexion déjà engagée par les parents d'élèves et par les enseignants au sein de chaque école de la commune. Parmi les propositions avancées, nous souhaitons privilégier le principe de Temps d'Activités Périscolaires plus conséquents pour chaque intervention.

- Ces activités pourraient ainsi se dérouler deux fois par semaine, sur une durée d'une heure trente ce qui offrirait plus de garantie quant à la qualité de la prise en charge des enfants par les intervenants. La présence d'animateurs motivés et assidus seraient ainsi facilitée. Leur nombre, du fait de cette organisation, serait moindre.

- En raison des difficultés de mise en place de cette réforme et du retard pris, la collectivité pourrait, comme cela est prévu dans les textes, recourir à des enseignants volontaires pour assurer l'encadrement de ce temps. Les enseignants seraient alors indemnisés pour cette activité.

Pour nous, il est essentiel que les activités proposées favorisent le développement personnel de l'enfant, de sa sensibilité, de ses aptitudes intellectuelles et physiques, de son épanouissement, de son implication dans la vie en collectivité.

 Ces propositions s'inscrivent bien dans notre volonté de tisser du lien social à partir de nos écoles.

Vign_culture

CULTURE

 Développer la culture sur Passy, c'est renforcer son identité plurielle avec l'apport de tous, c'est renforcer les liens entre les Passerands dans une commune étendue et fragmentée. Il s’agit d’utiliser toutes les potentialités existantes, de reconnaître les capacités créatrices des habitants de Passy.

 Pour cela, il nous faut :

• partir de ce qui a déjà été fait, conforter les événements culturels, valoriser ceux qui ont une portée d'éducation populaire,

• reconnaître le travail des associations d'éducation populaire comme le Foyer des Jeunes et d' Education Populaire, des associations patrimoniales et les impliquer dans la politique culturelle communale,

• promouvoir la culture mémorielle (mémoire ouvrière de Chedde, lieux de Résistance),

• associer étroitement les élèves des écoles, du collège et du lycée aux événements culturels (semaine contre les discriminations et le racisme, expositions de travaux au foyer des jeunes, concerts …),

• rénover le cinéma du Plateau et encourager l'implication des bénévoles de la commission qui assurent son fonctionnement,

• accompagner les projets de rénovation du bâti (chapelles, fondations ...).

 

LE SPORT À PASSY

Le sport est un moyen exceptionnel d'épanouissement personnel. Il répond aussi à une fonction d'intégration des jeunes et des moins jeunes de toutes origines, permettant ainsi de construire du lien social.

Notre objectif :

La politique sportive de la commune de Passy doit être à la hauteur des enjeux de sa population.

Axes principaux sur lesquels nous nous engageons :

- Poursuivre les efforts en direction des clubs et des associations sportives.

- Intégrer les associations sportives scolaires (USEP, UNSS) aux propositions d'activités éducatives en direction de la jeunesse.

- Co-élaborer une politique municipale des sports avec les responsables de clubs.

- Confirmer la vocation sportive de Passy en s'appuyant sur le rôle dynamique et fédérateur de l'Office Municipal des Sports.

- Maintenir le stade de Chedde ouvert à tous dans sa vocation sociale, sportive et ludique.

- Permettre à tous les jeunes d'exercer librement le sport de leur choix : le construction d'un skate park irait dans ce sens.

 

DEMOCRATIE LOCALE ET MUNICIPALE

Afin de renforcer le lien entre la Mairie et la population, afin que chaque citoyen ait la possibilité d’être acteur du développement de son territoire, nous proposons la mise en place de commissions extra-municipales dans chaque quartier, constituées d’un élu choisi parmi les 33 membres du conseil municipal et de citoyens intéressés ou concernés par :

- l’étude de projets spécifiques au secteur,

- la conduite de réflexions sur le développement du quartier,

- la mise en oeuvre d’initiatives locales en matière de qualité de vie ou de divertissement,

- la sensibilisation aux questions d’environnement,

- la sécurité,

- la mise en place de projets pédagogiques (Conseil de jeunes),

- une réflexion plus générale en matière de gestion des déchets, d’économie (impact local des décisions prises à l’échelle nationale ou européenne),

- la culture…

 

Par ailleurs, le conseil municipal prévoira :

- des suspensions de séances afin de permettre aux citoyens qui le souhaitent de s’exprimer,

- la possibilité de se délocaliser ponctuellement dans d’autres lieux que la mairie pour le rendre accessible à tous.

 

Afin d’améliorer l’information des habitants, nous devons aussi reconsidérer l’implantation de certains panneaux d’affichage municipaux et associatifs.

PASSY
Débat d'orientation budgétaire
Février 2011

Après avoir confirmé des dépenses importantes engagées dans la précipitation en fin de mandat par la municipalité précédente, augmenté les indemnités du maire, des adjoints, la majorité actuelle au conseil municipal a constaté, comme nous l'avions déjà fait bien avant, que la situation financière de Passy n'était pas mirobolante.

Les impôts locaux ont alors été augmentés une première fois. Depuis, le souci de maîtriser les dépenses publiques a été affiché.

Nous avions dénoncé dans les débats budgétaires précédents le désengagement progressif de l'Etat.

 Même si le Maire se défend de faire de la politique, l'impact des décisions gouvernementales a des conséquences catastrophiques pour la commune. Le projet de loi de finances pour 2010 a supprimé à compter du 1er janvier 2010 la taxe professionnelle pour les entreprises.

Celle-ci est compensée, entre autres, par la création d'une cotisation foncière des entreprises, d'une cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises, d'une imposition forfaitaire des entreprises en réseau...
Une information concernant les prévisions de produits a été communiquée aux collectivités par la direction générale des finances et par le ministère des finances (Bercy).
Mais, comme nous l'avons expliqué au cours du conseil municipal du 3 février, le compte n'y est pas. Avec la réforme fiscale, le poids des impôts ménages dans les budgets communaux occupe une place de plus en plus importante par rapport à l'impôt économique.

D'après Mme Bargach, conseillère financière qui est intervenue à Passy, les impôts ménages représentaient 57% des produits communaux ; ils représenteront 71% de ces recettes après la réforme. L'impôt économique avant la réforme pesait 40% des produits fiscaux ; après la réforme, il sera ramené à 23%.

Cette situation aura pour conséquence un alourdissement de la charge du contribuable.
A qui va donc profiter la réforme fiscale ?

 Les communes seront d'autant plus privées de leurs ressources que les dotations financières d'état en direction des communes sont gelées pour trois ans.

N'est-ce pas un moyen efficace de faire disparaître les communes poussées à une intercommunalité plus distante des citoyens et sous un contrôle bien plus important de nos gouvernants imprégnés d'idéologie libérale?

Michel Duby, Myriam Saler, conseillers municipaux à Passy.
Propositions pour Passy
Créer un site avec WebSelf