Michel DUBY
Du bons sens pour PASSY
cgPage d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
La boutique des privilégiés
Le 26 novembre dernier, alors que la « question » des J.O. était bien loin d’être réglée, les élus recevaient un message proposant des vêtements à tarif préférentiel, estampillés du logo des J.O. d’Annecy, personnalisables au logo de Passy. (Chouette ! on n’a pas encore les J.O. mais on a déjà le logo !).
  • Polaire : 23 euros
  • Polo : 16 euros
  • T-shirt : 11 euros

 MADE IN CHINA ou travailleurs locaux ?

 Il semblerait donc que la machine soit bien huilée ; la recherche du gain étant déjà à l’ordre du jour. Et bien entendu, pas de commission pour les collectivités impliquées… Réponse d’une élue (moi), adressée par retour de mail le même jour :

« Si nous récupérons les J.O., le C.I.O. nous pressera comme des citrons jusqu’à la dernière goutte !!! Vous croyez vraiment que j’ai envie de leur donner de l’argent pour une misérable polaire qui leur a coûté une poignée de centimes ? Je constate que la machine infernale est déjà en route ! Où est le sport dans cette industrie ? La prochaine fois, faites une sélection plus poussée des destinataires d’un tel message. Cordialement »
 Myriam SALER
LOTO ou JO ?
Imaginons que... je dispose d'un certain budget !

Qu'avec ce budget, je doive payer mes obligations (loyer, charges, factures...) et mes besoins (alimentation, vêtements...).
 Je sais que mon portefeuille est juste voire insuffisant ; je décide, malgré tout, d'aller jouer une somme rondelette au loto.
Au final, je suis contraint d'aller frapper à la porte des services sociaux pour recevoir un peu d'aide pour assumer les incontournables.

Constatons qu’à Passy... c’est pareil !

 Le conseil municipal dispose d'un budget pour répondre aux obligations de fonctionnement (eau, électricité, carburant, salaires des agents…) et pour subvenir aux besoins en investissements de la commune (rénovation bâtiments publics, voirie, réseaux d'eau, station d'épuration...).
 Le maire a été informé que la capacité en financement de Passy est très juste voire insuffisante ; il décide, malgré tout, d'aller « jouer au loto » en engageant 100 000 euros pour soutenir une candidature aux J.O.
 Au final, le maire de Passy est contraint d'aller frapper à la porte du contribuable pour recevoir un peu d'aide (la fiscalité locale a déjà commencé à augmenter de 6,6 % en 2009).

Certains Passerands ont vu leur part communale sur la taxe d’habitation augmenter de manière substantielle ; normalité des choses, erreur ou anticipation ?
 Et le pire dans tout ça, c'est qu'il lui faudra prendre l’argent du contribuable pour « jouer au loto ».

Quel service social accepterait de vous payer votre ticket du millionnaire ?

 Au loto, on mise peu avec une petite chance de gagner très gros !
 Aux J.O. on mise très gros avec l'énorme risque de ne rien gagner du tout
!

« Difficile, mais pas impossible ! » a affirmé un adjoint !


Myriam SALER, conseillère municipale de la gauche citoyenne écologique.
Patinoire olympique, attention danger !!!!


Les conséquences inconsidérées du rêve de grandeur de quelques élus municipaux ou départementaux.

Nous avons expliqué dans un article présent sur notre site, publié dans le journal spécial des élus citoyens de Passy consacré aux jeux olympiques, que « les premières esquisses de l'éventuelle patinoire mettaient en évidence le peu d'espace entourant un équipement qui serait coincé entre le tennis couvert, le stabilisé de football et un lotissement... ».

Nous ne pensions pas si bien dire. Les plans représentant cette installation laissent apparaître la disparition de tous les espaces dédiés à l'éducation physique pour le collège, aux jeunes sportifs de la commune, qu'ils soient footballeurs, joueurs de tennis, amateurs de course à pied...

En effet, le stabilisé de football, le terrain officiel réservé à la compétition, les aires de tennis... seraient, selon les légendes du plan de masse, occupés par « des parkings, des espaces opérationnels partagés, des routes partagées, un stationnement de la famille olympique... ».

Une véritable inquiétude pour tous les amoureux du sport qui se verraient privés des installations, pour certaines réalisées récemment (le stabilisé), mis à leur disposition.
A chacun de se faire une idée des conséquences sociales et éducatives de cette décision catastrophique pour la commune.


Propositions pour Passy
Créer un site avec WebSelf