Michel DUBY
Du bons sens pour PASSY
cgPage d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
Appel de Thorens Glières
Vign_1522285_3_2ea6_l-ancien-resistant-stephane-hessel-lors-du
Stéphane Hessel, ancien résistant, lors du lancement de l'appel de Thorens Glières, samedi 14 mai 2011.
Vidéo du 14 mai 2011
 
Vign_WalterBassan

Hommage à Walter Bassan,

disparu le 05 septembre 2017

texte de Gilles Perret

Hommage à Walter Bassan
Walter_texte.pdf (39,43 Ko)
Vign_hessel
Communiqué de « Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui »

Hommage à Stéphane Hessel

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Stéphane Hessel. Il était le parrain de notre association.
Il se disait serein face à la mort mais c’est toujours avec peine que nous apprenons le départ de grands hommes qui ont contribué à élever le niveau de réflexion quant au devenir de nos sociétés.
Après Raymond Aubrac, ce sont deux repères forts de la pensée républicaine et humaniste qui sont partis. Ils resteront des rencontres marquantes pour chacun d’entre nous.

En cette journée particulière, nous avons tous en souvenir ce discours merveilleux, rempli d’optimisme et de combativité, qu’il avait prononcé sur le Plateau des Glières en mai 2008 lors du rassemblement « Paroles de Résistances ». C’est cette prise de parole, reprise dans le film « Walter, retour en résistance », qui donna naissance à son livre à succès « Indignez-vous !». Il nous fit ensuite l’honneur de revenir à deux reprises en 2009 et en 2011 pour la plus grande satisfaction des participants.

Pour lui, il était important de rappeler les faits d’armes de la Résistance, mais il ne fallait surtout pas oublier la pensée politique et le projet de société révolutionnaire qui les accompagnaient. A « Citoyens Résistants d’Hier et d’Aujourd’hui », fidèles à ses idées et selon ses encouragements, nous poursuivrons le combat de Stéphane Hessel lors des « Forums des Résistances » et des « Paroles de Résistances » qui auront lieu les 18 et 19 mai prochain à Thorens-Glières et au Plateau des Glières.
Un hommage particulier lui sera rendu à cette occasion.

Pour l’instant, laissons-lui le dernier mot :
S’il y a aujourd’hui des obstacles de même nature que le nazisme et la collaboration, peut-être parfois plus lourds, il n’y a aucune raison qu’on n’arrive pas à les surmonter.
Il suffit qu’il y ait une minorité active, solide; des jeunes qui en veulent, qui considèrent que l’engagement ça signifie quelque chose et qui ont une responsabilité. Eh bien, ils n’ont pas besoin d’être majoritaires. Il suffit qu’ils soient le levain qui fait monter la pâte et à ce moment-là nous aurons une France résistante. (Plateau des Glières – mai 2008)

Thorens-Glières, le 27 février 2013
Vign_flyer5_2013_recto
 
Mai 2013

 Communiqué de Citoyens Résistants d'Hier et d'Aujourd'hui :


Cette année marque le 70ème anniversaire du Conseil National de la Résistance qui s’est réunit pour la première fois à Paris, dans la clandestinité, le 27 mai 1943. Ce sont ces hommes qui ont défini les valeurs et les bases d’une société à construire après la guerre, en rédigeant le Programme intitulé  « les jours heureux ».

Ce fut un moment déterminant dans la mise en place de l’état social tel que nous le connaissons aujourd’hui.

N’en doutons pas, les hommages aux héros de ce Conseil, à ses morts, vont se succéder en mentionnant les faits d’armes mais en oubliant leur pensée politique.

Force est de constater que, même avec un gouvernement de « gauche », l’application de ses idées est loin d’être une réalité.

  • Ce programme plaçait systématiquement l’intérêt général avant les intérêts particuliers. 
  • Ce programme régulait la finance et contraignait le capitalisme. 
  • Ce programme établissait l’équité sociale et renforçait le droit du travail. Une nouvelle république devait voir le jour.

Alors que les responsables politiques restent les bras ballants devant le diktat des marchés financiers, des agences de notation ou des directives libérales européennes qui s’acharnent à détruire l’état social, il y a urgence à retrouver toute la force de ce projet, le compléter pour les années à venir et réfléchir ensemble à la construction d’un monde meilleur.

C’est ce que nous vous proposons le samedi 18 mai à Thorens-Glières lors du « Forum des Résistances » et le dimanche 19 mai au Plateau des Glières lors des « Paroles de Résistances ».

Débats participatifs, films, conférences, prises de paroles solennelles, contribueront à cette démarche.
La culture,espace de résistance, aura aussi sa place avec du théâtre et des concerts.
Tous ensemble ne commémorons pas mais célébrons le CNR en faisant vivre ses idées et son utopie les 18 et 19 mai aux Glières !


 
Vign_affiche-a3_17_nov_2012
Une marche des Respects ce 17 novembre 2012 : pourquoi ?

Certes, l'amélioration de notre cadre de vie est l'affaire de tous, nos comportements individuels doivent changer. Beaucoup d'entre vous, avez pris les devants à votre niveau de citoyen responsable, dans vos modes de déplacements, chauffage et consommation.

Cependant, ces efforts doivent être accompagnés de décisions politiques importantes au plus haut niveau, en vue de sortir de l'ère préhistauroute et d'engager la nécessaire mutation énergétique.

Au plan national, que ce soit dans les Pyrénées, en Maurienne, dans la vallée du Rhône, dans l'est et ailleurs, le tout-routier reste à l'ordre du jour, la part du transport de fret ferroviaire étant passé de 15% en 2007 à moins de 9% en 2011. De nouvelles infrastructures routières font disparaître toujours plus d'espaces naturels et agricoles. Les impacts sur la santé et l'environnement ne sont pas pris en compte, les engagements non tenus.

Au plan local, au pays du Mont-Blanc et en Haute-Savoie, l'augmentation continue des déplacements automobiles, l'axe international autoroutier A40 tunnel du Mont-Blanc et ses 1700 camions journaliers, des projets d'infrastructures défendus par ATMB, le conseil général et les députés, sans oublier les gaz de schiste, nuisent gravement à notre qualité de vie et menacent notre santé. Dans le même temps, ressurgit l'idée du doublement du tunnel du Mont-Blanc, celui du Fréjus est déjà demandé et à l'étude, le projet de nouvelle autoroute du Chablais réapparaît, alors que le Plan de Protection de l'Atmosphère, lui, se fait attendre.

L'hiver 2012 va-t-il nous asphyxier autant que celui de 2011 ? Davantage ?

Alors disons oui à une marche des Respects !
Respect de l'Air, de l'Eau, de la santé humaine, des Espaces, des Sites, du Silence, des Engagements.

Ce territoire a des atouts économiques et environnementaux à remettre en cohérence avec l'intérêt général. Localement certains élus y travaillent. A l'état de prendre ses responsabilités avec le courage d'affronter les lobbies afin de prévoir intelligemment, équitablement et durablement l'avenir de tous.

Ces Respects sont un droit. Notre devoir est de les reconquérir.




Résister : hier et aujourd'hui.
L'appel d'anciens résistants aux jeunes générations
LEMONDE.FR | 14.05.11 | 15h10 • Mis à jour le 14.05.11 | 17h27

Réunis samedi 14 mai sur le plateau des Glières, haut-lieu de la résistance, en Haute-Savoie, des vétérans de la lutte contre l'Occupation lancent un appel aux candidats à la présidentielle de 2012 afin de ranimer les idéaux de la Libération. Comment retrouver l'esprit des réformes politiques de 1944 ? Voici le texte intégral de l'appel, obtenu par Le Monde :

Appel de Thorens-Glières, le 14 mai 2011

Le 8 mars 2004, treize vétérans des mouvements de Résistance et des forces combattantes de la France libre lançaient un " Appel aux jeunes générations " dénonçant notamment " la remise en cause du socle des conquêtes sociales de la Libération ". Cette tendance régressive s'accélère dramatiquement. Nombre de citoyennes et citoyens s'en indignent.
Partout la prise de conscience que les valeurs, toujours actuelles, incarnées en 1944 dans le programme du Conseil National de la Résistance, ouvrent l'espoir qu'un mieux-vivre ensemble est possible. Il est aujourd'hui concevable de définir un nouveau "programme de la Résistance" pour notre siècle. Au lieu de cela, le débat public qui s'annonce avec les élections de 2012 semble privilégier les manœuvres politiciennes au service d'intérêts particuliers sans traiter
:

des causes politiques des injustices sociales,
• des raisons des dérégulations internationales,
• des origines des déséquilibres écologiques croissants.

Comme en 2004, nous souhaitons que tous les citoyens, tous les partis, tous les syndicats, toutes les associations participent à l'élaboration d'un Projet de Société du 21ème siècle en repartant du programme du CNR " Les jours heureux " adopté le 15 mars 1944.
Ce programme politique constitue toujours un repère essentiel de l'identité républicaine française.
Avec l'association " Citoyens Résistants d'Hier et d'Aujourd'hui " nous appelons tous les partis politiques, toutes les candidates et candidats à un mandat public dans le cadre des élections présidentielle et législatives de 2012 à prendre trois engagements qui mettront réellement en application la devise républicaine " Liberté Egalité Fraternité ".

Premièrement, afin de garantir l'égalité
:

Lancer immédiatement le travail législatif et réglementaire qui permettra de reconstituer les services publics et institutions créés à la Libération pour aller vers une véritable démocratie économique et sociale. Possible en 1944, cette démarche l'est d'autant plus aujourd'hui, alors que le pays n'a cessé de s'enrichir depuis. Droit à la santé pour tous, droit à une retraite, droit à l'éducation, droit au travail, droit à la culture demeurent les seuls véritables garants de l'égalité républicaine. Une égalité qui n'a de sens que dans le respect du droit des étrangers.

Deuxièmement, afin de garantir la liberté :

• Approfondir la forme républicaine du gouvernement afin de séparer clairement les pouvoirs et renforcer la démocratie parlementaire au détriment de notre régime présidentiel personnalisé.
• Développer de nouvelles pratiques de la démocratie dans laquelle l'action de la société civile sera reconnue, et restaurer les conditions du principe d'ailleurs défini à l'article 2 de la constitution actuelle : " gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ".
• Garantir la qualité du débat démocratique et la fiabilité des contre-pouvoirs, en assurant à nouveau la séparation des médias et des puissances d'argent comme en 1944.
Ces 3 axes de débats devront aboutir à une démarche souveraine d'" Assemblée constituante " vers de nouvelles pratiques républicaines.

Troisièmement, afin de garantir la fraternité
:

Travailler les coopérations avec les peuples et les pays, en refusant l'actuelle dictature internationale des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie. Favoriser résolument des solutions soutenables pour les équilibres écologiques, dans les limites de développement compatibles avec la survie humaine. Ecarter de la marchandisation totale les besoins vitaux de l'être humain comme l'eau, la nourriture et l'énergie. Il est temps de bien vivre ensemble, dans la haute nécessité de l'épanouissement du plus grand nombre et d'offrir une perspective d'avenir prometteur aux jeunes générations.

Plus que jamais, comme le proclamait en 2004 l'Appel des Résistants aux jeunes générations, à ceux et celles qui font ce siècle qui commence, nous voulons dire avec affection :

" Créer c'est résister. Résister c'est créer ".



Les signataires : Raymond Aubrac, résistant ; Stéphane Hessel, résistant, déporté ; Marie-José Chombart De Lauwe, résistante, déportée, présidente de la Fondation pour la mémoire de la déportation ; Daniel Cordier, résistant, secrétaire de Jean Moulin ; Georges Séguy, résistant, déporté ; Walter Bassan, résistant, déporté ; Henri Bouvier, résistant, déporté ; Léon Landini, résistant FTP MOI ; Pierre Pranchère, résistant ; François Amoudruz, résistant, déporté, membre de la présidence nationale de la FNDIRP ; Jean Marinet, résistant, déporté, président de la FNDIRP de l'Ain ; Noëlla Rouget, résistante, déportée ; Odette Nilès, résistante, ex-fiancée de Guy Moquet ; Charles Paperon, résistant, co-président de l'ANACR Finistère ; Pierre Moriau, résistant.

Mars 2011
Vign_entete-hessel-site-a9b5d
"Chers amis,

Le 11 mars 2011, la catastrophe de Fukushima a rappelé au monde entier que la technologie nucléaire est mortifère, et que prétendre la contrôler est une illusion. Un an après jour pour jour, une immense chaîne humaine va relier Lyon à Avignon, dans cette vallée du Rhône où quatorze réacteurs nucléaires exposent des millions de gens à un risque intolérable.

Solidaires avec le peuple japonais, des dizaines de milliers de personnes venues de toute la France et d’autres pays européens vont réagir ensemble, pour affirmer haut et fort : "Sortir du nucléaire, c’est possible !"

Insurgeons-nous contre le nucléaire !


Je veux saluer la détermination des citoyens à l’origine de cette initiative coordonnée par le Réseau "Sortir du nucléaire". Refusant que la France soit condamnée à subir tôt ou tard un accident nucléaire majeur comme celui qui a frappé le Japon, c’est une véritable "réaction en chaîne humaine" qu’ils ont lancée.

Aujourd’hui, je tiens à partager avec vous mon soutien à cette mobilisation, qui est à mes yeux une véritable insurrection démocratique. Je voudrais dire à chacune et chacun d’entre vous : vous aussi, insurgez-vous ; vous aussi, mobilisez-vous pour la sortie du nucléaire !

Ensemble, nous pouvons être suffisamment forts pour résister au lobby nucléaire et pour nous réapproprier la question énergétique. Nous devons refuser que les choix qui nous engagent et qui engagent nos enfants et petits-enfants pour des décennies soient dictés par des industriels qui n’ont que faire des déchets éternels et de la pollution qu’ils laissent aux générations futures.

La France doit sortir du nucléaire, elle doit dire adieu à cette technologie dangereuse. Elle doit sans retard se tourner vers les énergies renouvelables et un usage plus sobre et raisonnable de l’énergie. En un mot, la France doit choisir un avenir énergétique... plus humain ! Nous savons que c’est possible, alors n’attendons pas qu’il soit trop tard.
Vous non plus, n’attendez pas... le 11 mars, rejoignez la grande chaîne humaine pour la sortie du nucléaire !"

Stéphane Hessel
Ancien résistant et diplomate
Auteur du manifeste "Indignez-vous !"

Rejoignez la grande chaîne humaine
pour la sortie du nucléaire !

www.chainehumaine.org
Propositions pour Passy
Créer un site avec WebSelf