Michel DUBY
Du bons sens pour PASSY
cgPage d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
Passy Citoyen janvier 2014
Journal8.pdf (480,43 Ko)
Passy Citoyen Nov. 2013
JournalACP7.pdf (715,31 Ko)
Passy Citoyen Nov. 2013
JournalACP7.pdf (715,31 Ko)
Passy Citoyen mars 2013
Passy Citoyen mai 2012
journal5.pdf (1,13 Mo)
Passy Citoyen Nov 2011
Désintoxication

Jeudi 27 mars 2014

 

L’équipe Berlioux (PS) et quelques citoyens sous influence, répandent la rumeur que "l’équipe Duby" (sans étiquette politique) ferait perdre la gauche. De ces allégations tendancieuses, plusieurs questions surgissent immédiatement :

- Le PS* de Madame Berlioux représente-t-il les vraies valeurs de Gauche ?

- Le PS national est-il encore un mouvement de gauche ?

- Pourquoi le 4 septembre 2013, Monsieur Berlioux (responsable local PS) a-t-il rejeté la formation d’une liste de gauche avec l’Association Citoyenne de Passy (ACP) réputée pour être de Gauche  ?

- Pourquoi l’échec de cette négociation a soulagé les membres de l’ACP satisfait d’avoir ainsi échappé à la pression des groupes PS et Legal ?

- Pourquoi "dès lundi matin" en ce 24 mars 2014 Madame Berlioux contacte l’équipe "Du Bon Sens Pour Passy" afin de négocier "un rassemblement de la gauche au deuxième tour" ???

L’équipe "Du Bon Sens Pour Passy" défend à présent des idées Humanistes de Gauche sans étiquette politique. Il s’étonne de ce revirement tardif d’un PS bien éloigné de nos valeurs.

L’indécision, ainsi témoignée par le PS, peut créer une grande confusion à la tête de Passy. Elle nous paraît impossible à partager. A l’inverse de celle du PS, la méthode préconisée par l’équipe "Du Bon Sens Pour Passy" pour diriger la commune sera de vous montrer l’exemple et non de vous donner des leçons.

Quand on sait que gouverner c’est prévoir, réfléchissez deux fois avant de voter.

Injustement accusée de faire perdre le PS au second tour (ou plutôt "la gauche" quand ça arrange), la liste du "Bon sens pour Passy" s’en indigne.

Les arguments suivants expliquent son intransigeance :
- L’admission de l’ACP**, sous la Présidence de Michel Duby, au sein d’une liste de Gauche négociée le 4 septembre 2013 a été refusée par Monsieur Berlioux alors confiant dans la victoire en solitaire*** de Madame Berlioux. Un principe PS, contraire au nôtre, voudrait que le Pouvoir ne se partage pas, sauf quand on y est contraint par le verdict populaire ?
- Les valeurs morales de l’ACP, alors reconnues de tous, ont été dédaignées par les représentants du PS.
- Le travail constructif et les résultats positifs pour la Commune obtenus par Michel Duby et Myriam Saler méritent aujourd’hui une pluie de bulletins de vote reconnaissants.
- Pour le bien des Passerands, il serait dommageable de diluer les valeurs de l’équipe "du Bon sens pour Passy" et son travail dans une équipe au minimum endoctrinée par un parti.
- Parti par ailleurs désavoué par les Français au premier tour des Municipales.
- Parti mis en échec dans une politique nationale plus habile à augmenter nos impôts qu’à nous révéler comment il va réduire ses dépenses de 50 Milliards d’Euros.
- Autour des valeurs intrinsèques locales de l’ACP s’est formé ce groupe de citoyens qui sont pour beaucoup dévoués à des Associations à but non lucratif ou engagés dans la lutte contre un "incompétent" système de redistribution de l’argent public, Gauche et Droite confondues à tous les niveaux de notre Pays.
- L’urgence de la situation politique de Passy ne nécessite pas en dernière minute la création d’un front républicain pour mettre en échec le FN. Nous éviterons toute polémique envers les compromis du PS et de l’UMP sur ce sujet au plan national.
- En rejetant toute dépendance aux idéologies de Gauche et de Droite, cette équipe s’est regroupée autour des valeurs appréciées des Passerands depuis des années.
- Si les idées humanistes portées par cette liste flirtent, elles, avec un véritable socialisme désintéressé, elles n’en font pas pour autant une liste de la gauche girouette actuelle.
- A l’heure où toutes les affaires qui encrassent la vie des Citoyens et entraînent, dans l’opinion, la déroute des partis politiques de Gauche et de Droite, notre équipe a, sans aucune ambiguïté, préféré les valeurs sûres que sont l’intégrité, la justice, la compétence, la confiance, la fidélité, l’abnégation, le courage, le pragmatisme, l’intelligence, l’écoute et la concertation autant de qualités indispensables à l’épanouissement des services municipaux et à une vie communale agréable dans le respect de tous. Ce sont autant de douceurs dans un "monde sans âme" où l’affairisme a remplacé depuis longtemps "le Bon Sens".
- Les qualités de Michel Duby en font un leader que les politiques reconnaissent parfois tardivement, mais que beaucoup redoutent au point d’avoir rejeté sa participation dans la "construction d’un avenir pour Passy". Présenté sous cette forme, l’engagement de Madame Berlioux est sans risque puisque "avenir" il y aura, c’est certain, mais "rose" ? Ça reste ambigu.
- Anecdote très personnelle : désirant m’impliquer dans la Vie politique de la Cité, j’ai tâté le terrain auprès de divers groupes. Les idées de Gauche et les valeurs de Michel Duby y étaient reconnues et enviées. J’ai frappé à sa porte. Pour avoir été invité à rentrer, j’y suis resté. J’ai découvert sa réelle dimension politique qui va bien au delà de l’écologie et qui permettra une gestion saine et efficace de notre commune.
- Nous n’avons pas besoin de cette stupide alternance PS/UMP dans une politique communale responsable  ; revenons de toute urgence à ces valeurs fondamentales décrites ci-dessus.
- Un ou plusieurs représentants du groupe PS ont assisté à chacune de nos réunions publiques. Donc à cinq reprises, les notes prises dans un "respectueux" silence par chacun d’eux laissaient plus penser à des méthodes d’espionnage qu’à une démarche en vue d’une future union. Notre grande satisfaction est d’avoir ainsi instruit cette liste de gauche en leur transmettant nos connaissances dont aucune ne fut contestée ni même discutée. Cette pusillanime attitude, au demeurant assez antipathique , ne laissait pas entrevoir une telle déclaration d’amour quand les dangers furent venus.
- Si l’Intelligence Service Berlioux était efficace, la potentielle future mairesse de Passy devrait savoir que le groupe qui se cache derrière l’étiquette "Du Bon Sens pour Passy" est indépendant des partis. Notre « Bon Sens » laïc n’en sera que plus habile à diriger la commune dans le seul intérêt de tous ses habitants.
- Ces élus du PS auraient-ils été prêts(es) en nous rejoignant à donner 50% de leurs indemnités au bénéfice de quelques activités extrascolaires ou sociales ? Cette condition sine qua non à tout rassemblement aurait sans aucun doute été refusée, donc une raison de plus pour éviter nos fiançailles… Ici, il ne s’agit pas de riches "Ministres intègres" mais de pauvres "Conseillers Municipaux".
- Dans votre élan à rejeter sur d’autres la responsabilité d’une situation que vous avez manigancée depuis des mois, Michel Duby et son équipe seraient à présent tenus pour responsables de votre futur échec !!! Vous n’y pensez pas ! Vous êtes bien assez "grand" pour le construire tout seul, cet échec. Pourquoi n’attribuez-vous pas au "Bon Sens" la débandade nationale du PS qui n’a d’égal à Passy que les luttes internes entre encartés locaux de l’UMP ? Par chance pour nous tous, pour les deux listes de Droite et celle du PS, l’absence d’une liste FN ne vient pas compliquer votre "dilemme" républicain.

Notes : * PS : Avant les élections la stratégie Berlioux, après avoir écarté l’ACP, réservait la victoire au seul parti socialiste. Lundi quand la défaite fut en vue, la "gauche" a généreusement remplacé le PS. Morale de cette courageuse attitude : La défaite se partage, pas la victoire. **ACP : Association Citoyenne de Passy. C’est une association actuellement d’opposition, à but non lucratif, recherchant des mesures correctives aux erreurs de gestion de la commune. ***une victoire en solitaire évite, quand elle est acquise, le partage du Pouvoir. En cas d’échec, il est bien assez tôt pour faire des concessions qui ont autant de chance d’être tenues que l’engagement initial. Avant le premier tour, une grande estime de soi-même et une bonne dose d’optimisme faisaient espérer un succès futur. Les pronostics semblaient favorables à cette liste PS au logo pourtant très discret. Il aurait alors été stupide de vouloir partager le pouvoir avec un partenaire modeste au pragmatisme encombrant.

Texte écrit par Gérard MENY, validé par tous les membres de la liste

« du bon sens pour Passy » et du groupe de l’ACP élargi.

 Jeudi 27 mars 2014

 

Halte aux mensonges, à la diffamation : trop, c'est trop !

 

« Ils mentent, ils mentent, il en restera toujours quelque chose. »

Jean Jaurès

 

Une campagne diffamatoire est en cours sur le net  pour tenter de promouvoir la liste de Mme Berlioux et sauver  le PS sur le plan local.

Afin de rétablir la vérité, nous rappelons quelques faits :

 

Nous nous sommes rencontrés à trois reprises avec les responsables du PS local, un adhérent vert, un groupe citoyen constitué autour de Yannick Legal qui voulait promouvoir les « quadras ».

Nous avons participé avec la volonté affirmée d'aboutir à une union des membres de l'opposition. Nous avions fait preuve au cours de ce dernier mandat d'un sens certain de la responsabilité mais aussi  de ténacité contre la majorité sortante. C'est ce qui a été dit dans une démarche d'ouverture à plusieurs reprises par nos représentants.

Laurent Nardi, militant de la coordination communiste, n'a pas voulu participé à ces échanges puisqu'il a toujours affirmé que le PS n'était pas un parti de gauche. Gilbert Perrin et Françoise Ala pour le PCF avaient déjà, eux-aussi, affirmé leur volonté de ne plus travailler avec le PS et avaient quitté le groupe Mieux vivre à Passy auquel ils appartenaient et dans lequel se trouvaient les militants du PS.

Au cours de ces réunions, il a été essentiellement évoqué le rapport de force entre les groupes  et la désignation de la tête de liste.

Nous avons appris, que les trois autres protagonistes se réunissaient entre eux, en notre absence, sans nous prévenir.

Nous avons provoqué une réunion le 4 septembre dont vous pouvez trouver un compte-rendu fidèle ci-dessous.

 **********

 Réunion du 4 septembre 2013

 

Etaient présents :

M. Castéra et M. Berlioux pour le PS

M. Bosson représentant les Verts

M. Legal et M. Cobessi

M. Fontaine, Mme Bordon, Mme Fontaine, M. Gilger, M. Duby

 

 

Mme Bordon ouvre la réunion :

 

Mme Bordon :

"Nous souhaitions savoir si vous êtes toujours dans la volonté de construire une liste d'union ? Des rumeurs circulent à votre sujet. Sachez que quoi qu'il en soit, nous partirons et serons présents dans cette campagne des municipales.

M. Fontaine:

Nous souhaitons rentrer immédiatement dans le vif du sujet.

M. Berlioux :

La position du PS s'est confirmée pendant les vacances : nous ne partirons pas avec vous. Il y a chez nous un rejet de Michel. C'est la réminiscence de la dernière campagne de 2008 où il a refusé de siéger auprès de nous  dès le premier conseil municipal.

Dans un article qu'il a rédigé récemment, concernant la constitution de la communauté de communes, il n'a pas cité l'intervention d'Anne-Marie Berlioux. C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.

Nous ne travaillerons avec vous ni avant, ni après le premier tour.

 

M. Duby se tournant vers M. Legal

Cette position suicidaire pour la gauche est-elle partagée de tous ?

 

M. Legal :

Nous ne souhaitons également pas donner suite à notre collaboration.

 

M. Gilger :

Je pense que vous avez conscience que cette division conduira à l'échec de la gauche.

 

M. Berlioux :

Nous le savons mais nous pensons qu'il faudra en passer par là.

 

M. Bosson :

Ma position est différente. Nous n'avons que deux adhérents sur la commune. Anne-Marie Biard n'est pas de mon avis, elle n'est pas d'accord avec cette alliance. Je ne représente que moi-même.

Mon désaccord avec Michel Duby est un problème d'homme à homme.

 

M. Duby :

 Il n'y a  pas « un problème d'homme à homme » entre nous mais des différences de conceptions de l'engagement politique sur le plan local. Je t'ai fait le reproche de ne pas t'être investi lorsque des problèmes environnementaux majeurs ont été évoqués au conseil municipal.

 

M. Bosson :

Oui mais nous bénéficions d'appuis des conseillers régionaux. Pourquoi n'es-tu pas rentré à Europe Ecologie Les Verts ? Tu serais aujourd'hui tête de liste.

 

M. Legal se veut rassurant :

Nos ennemis, ce n'est pas vous. Nous n'avons pas la même façon de travailler."

 

**********

 

Nous nous séparons sur ce constat et la volonté du PS représenté par M. Berlioux, de M. Legal, de M. Cobessi et de M. Bosson d'interrompre  toute démarche de rassemblement avec notre courant de pensée. Ils portent donc la totale responsabilité de leur échec électoral dimanche.

 

Maintenant, après ce constat, nous voulons rassembler tous ceux qui redoutent la main mise des partis politiques sur la ville.

Notre volonté de servir la commune autour de nos valeurs, notre indépendance des partis politiques  sont comprises par de nombreux Passerands qui comme ceux de la liste de M. Béghein affichent en nombre leur intérêt grandissant pour notre courant de pensée et nous souhaitent de réussir dimanche.

Alors, à tous les électeurs, malgré une campagne diffamatoire sur les réseaux sociaux, il est temps de vous mobiliser afin de mettre en place une équipe unie, crédible, désintéressée, prête à servir Passy.

 

 

Dauphiné libéré - édition du mercredi 26 mars 2014.

cliquer sur l'image pour l'agrandir et lire.

Vign_dauphine_2nd_tour

Le Messager /  Faucigny - Edition du jeudi 06 mars 2014

cliquer sur l'image pour l'agrandir et lire

 

Vign_img029

Le dauphiné libéré / Mont Blanc - édition du lundi 10 mars 2014

Cliquer sur l'image pour l'agrandir et lire

Vign_img028
Propositions pour Passy
Créer un site avec WebSelf